Tout contribuable rêve de payer moins d’impôts surtout en ces temps de crise et heureusement, il existe de nombreuses dispositions mises en place par le gouvernement français pour vous aider à déduire certaines dépenses sur la déclaration d’impôts. Des investissements immobiliers en passant par les dons et l’emploi de salarié à domicile jusqu’à l’investissement dans un capital de PME, découvrez la solution qui pourrait vous convenir.

L’investissement immobilier défiscalisant

En ce moment où la conjoncture économique est instable, l’immobilier reste une valeur refuge, non seulement pour augmenter son patrimoine, mais aussi pour réduire ses impôts. Depuis quelques années, le gouvernement a établi des lois de défiscalisation immobilière afin de permettre à tout investisseur de réduire ses impôts sur le revenu.

L’une des premières dispositions à connaitre est la loi Pinel qui est applicable jusqu’au 31 décembre 2021. Elle permet notamment aux investisseurs d’obtenir une déduction d’impôts allant jusqu’à 21 % par an sur le prix d’achat de 2 logements (au maximum), lorsque l’investissement total est de 300 000 euros. Vous pourrez donc profiter de cette réduction fiscale dans un délai de 6 à 9 ans pouvant être étendus sur 12 ans. Pour bénéficier de ce privilège fiscal, il est obligatoire que le logement soit une BBC, c’est-à-dire un bâtiment basse consommation. Pour en savoir davantage sur les dispositions de réduction d’impôts, consultez le site reduire-ses-impots.net.

Faire des dons ou employer un salarié à domicile

Nombreux sont les contribuables qui souhaitent savoir comment payer moins d’impôts sur le revenu. Sachez que faire des dons à un organisme d’intérêt général ou une association d’utilité publique permet de bénéficier d’une déduction d’impôt avec un taux de 66 % sur les sommes versées. Vous pourrez donc profiter d’une réduction maximale de 20 % sur vos revenus imposables. Pour les dons offerts à des associations œuvrant pour l’aide aux personnes en difficulté, vous pourrez obtenir une réduction fiscale de 75 % sur le versement (moins de 531 €). La réduction maximale étant 403 € pour les dons réalisés au cours de l’année 2018. Au-delà de 531 €, la réduction maximale sera de 20 %.

Engager des employés à domicile payés directement ou via une association permet par ailleurs de profiter d’un crédit d’impôt. L’avantage vous fera bénéficier d’un taux de 50 % des dépenses effectuées au cours de l’année, tant qu’elles ne dépassent pas 12 000 €. S’il s’agit d’un service en charge de personnes invalides, ce montant peut monter jusqu’à 20 000 €. Les emplois concernés sont notamment le service de ménage, de baby-sitting, de soutien scolaire, de restauration, de jardinage ou d’aide à domicile.

Épargner ou investir

Vous cherchez les autres options portant sur comment payer moins d’impôts ? Il est aussi important de savoir qu’alimenter un plan d’épargne retraite vous offrira de nombreux avantages fiscaux. Pour un PERP ou plan d’épargne retraite populaire, les cotisations sont déductibles de l’impôt sur le revenu avec une limite de 10 % sur les revenus ou sur le plafond annuel de la Sécurité sociale. Le PERCO ou plan d’épargne populaire collectif quant à lui ne permet pas de bénéficier de ces avantages.

Investir dans le capital d’une PME ou de votre propre société vous permettra par ailleurs de profiter d’une réduction fiscale de 18 %. Les versements offerts aux célibataires sont délimités à 50 000 € et pour les couples soumis à une imposition commune, ces versements sont de l’ordre de 100 000 €. Il est également important de savoir que le taux de réduction fiscale pour les investissements réalisés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 a été largement augmenté par la loi de finances pour 2018. Il est donc passé de 18 à 25 %. Il vous reste donc encore quelques mois pour vous décider à investir si vous souhaitez profiter de ces avantages fiscaux.