Conseils pour bien choisir un OPCVM

OPCVM

Publié le : 22 février 20184 mins de lecture

Depuis quelques années, l’OPCVM taux est très prisé. Il s’agit en fait d’un placement qui permet d’avoir une tranquillité d’esprit. Avec l’OPCVM taux, vous avez la possibilité de ne pas faire toutes les tâches pénibles liées à ce genre de placement. Par ailleurs, il est aussi possible de faire gérer le portefeuille par un professionnel. Mais la plus grande tâche reste de choisir son OPCVM taux. Entre les trois catégories qui existent en fait, il est donc judicieux de répondre à trois questions fondamentales : l’objectif de rendement à cibler, le degré de risque à accepter et l’horizon de placement.

Les différentes familles d’OPCVM

Il est impératif de savoir la famille à laquelle l’OPCVM appartient avant d’en choisir un. En général, on distingue six OPCVM. D’abord les OPCVM monétaires qui sont constitués d’une obligation à court terme. Il s’agit donc du type moins risqué. Il y a aussi les OPCVM obligatoires, qui a des obligations à moyen et à long terme. Ils n’ont que très peu d’aléas, toutefois, les risques ne sont pas exclus. Les OPCVM actions viennent ensuite, qui présentent au moins 60 % des actions. En choisissant cette famille, sachez que les risques ont les mêmes valeurs qui les composent. On distingue également les OPCVM à formule, qui possèdent à la fois d’obligations et d’actions. En cas de défaut, c’est la société de gestion couvre une partie de l’argent. D’ailleurs, c’est l’un de ses engagements, d’où l’intérêt de bien le choisir aussi. Après, il y a les OPCVM diversifiés, la société de gestion comme actions-opcvm.com dans ce cas change le contenu du portefeuille selon le produit qu’elle pense plus rentable. Enfin, les OPCVM de fonds alternatifs qui sont constitués de parts différentes OPCVM. Ils sont donc les fonds qui présentent le plus de risque.

Trouver un OPCVM moins rémunérateur : miser sur l’OPCVM monétaire

Généralement, les OPCVM obligatoires changent en fonction de l’influence des taux d’intérêt adoptés sur le marché financier. Par contre, les risques sont évalués en fonction de la référence au concept de la sensibilité. Plus cette dernière s’élève, plus l’OPCVM est sujet au risque de taux.  Par contre, si elle est faible, la valeur de l’OPCVM aura une variation plus limitée, notamment s’il y a des variations de taux d’intérêt. Donc, si vous souhaitez avoir les OPCVM les plus adaptés pour une durée supérieure à 6 mois, et qui ne dépasse pas d’une année, les OPCVM OCT sont parfaits. En fait, leur sensibilité se trouve toujours entre 0, 5 et 1, 1. Les OPCVM OMLT quant à eux intègrent les opérations dans leurs communautés d’investissement. Il s’agit des produits sensibles avec un taux supérieur à 1,1. Et les OPCVM monétaires sont considérés comme des fonds de gestion de trésorerie. Leurs avantages se résident surtout sur le rendement limité qu’il propose avec un risque plus réduit, car le taux de la sensibilité ne dépasse pas de 0,5.

Plan du site