A Paris, la baisse des prix immobiliers continue. En effet les prix  ont fléchi de 1% en septembre et les acheteurs sont à l’affût de la bonne affaire tout en se montrant prudent.

La crise immobilière dans la capitale se poursuit

Selon les statistiques sur la base des prix des compromis de vente, les prix dans la capitale ont baissé de 1% en septembre après un recul de -1.5% entre le 1er juillet et le 31 août pour atteindre 7 850 euros le m2 en moyenne. Les prix des appartements anciens ont passé à 8190 euros le m2 fin juillet 2014 selon les indications des notaires. Par ailleurs les taux d’intérêt des crédits immobiliers poursuivent leur baisse ce qui confirme la fragilité de la demande immobilière Paris. Généralement les acheteurs craignent de passer à côté d’une affaire exceptionnelle ou de payer un prix encore trop élevé.

Vous trouverez sur le net plusieurs sociétés de déménagement qui vous aideront à déménager en toute sérénité.

Les conditions de bulle immobilière réunies

Pendant de nombreuses années, les prix immobilier paris ont évolués parallèlement. Cependant depuis 1997 cette tendance s’est brisée. Entre ce moment et le pic de la bulle immobilière, à l’été 2011, les prix de l’immobilier Paris 75 ont augmenté environ deux fois plus vite que les revenus,  preuve concrète que les prix ne correspondent plus à la réalité du marché. Les banques sont responsables de la crise immobilière car elles ont utilisé des techniques financières pour solvabiliser les ménages de façon artificielle proposant des prêts à taux variables, augmentation de la durée du crédit…

Cette bulle immobilière peut elle exploser ?

Les banques ont attirées les clients par des taux  très bas et en ont par la même occasion profité pour leur vendre des autres produits financiers. La crise immobilière se profile car il n’existe plus aucun facteur à l’origine de la hausse, les taux sont au plancher et les banques sont devenues très prudentes pour octroyer un crédit. De plus les aides d’Etat sont devenues quasi inexistantes car les caisses sont vides. Comme tout le monde a compris que la tendance est clairement à la baisse des prix immobiliers, les acheteurs potentiels préfèrent donc attendre pour acheter.

——————————-

Pour plus de détails sur le sujet visitez les liens suivants:

http://www.logic-immo.com

http://www.leparisien.fr